P1000812

Les spectateurs étaient venus très nombreux dans cette salle des spectacles de Saint-Pierre-le-Moûtier pour rencontrer le poète chanteur Morice Benin, invité par Michel Benoit et l’association Lire à Saint-Pierre. Ce dernier, après avoir remercié les médias pour leur participation à l’information, a lancé un appel au public afin qu’il le  rejoigne pour que vive une autre culture, une culture nourriture à t-il précisé, loin des paillettes et du show bis mais plus près de chacun où la poésie est à porté de tous.

Dès les premières notes et les premiers couplets, Morice Benin su convaincre  et durant deux heures d’affilé, il su charmer son public par ses mots remplis de joie, de partage, d’amour de son prochain en faisant se succéder, avec un savant mélange, chansons anciennes et nouvelles, allant même jusqu’à dévoiler trois de ses dernières œuvres poétiques figurants sur le tout nouveau CD sorti deux jours avant et dont les paroles de quelques unes de ces chansons ont été écrites par Luc Marie Dauchez, un poète habitant Crézancy en Sancerre.

Certains  connaissait Morice Benin depuis plus de quarante ans et s’étaient fait une immense joie de retrouver cet immense poète, à leur porte, dans cette salle intimiste, retrouvant pour quelques heures des parfums de jeunesse et se souvenant aussi d’une ligne de vie qu’ils essayèrent de suivre durant toutes ces années. D’autres, ignorant l’existence de ce magnifique personnage et sa poésie, furent immédiatement conquit par son charisme et par sa voix qui devait les convaincre de son talent et de sa passion pour les hommes et de sa quête pour la recherche d’un bonheur universel.

-         Sa voix est identique, nous assure certain.

-         Il est resté fidèle à lui-même, et ses mots nous rassurent car il ne s’est pas perdu dans le naufrage d’un show bis assassin… lance Michel Benoit, qui connait bien l’artiste.

BENIN-Morice-2015-fbk

Un artiste qui se désigne lui-même comme un petit artisan et un passeur, témoin de son temps, l’un des premiers chanteurs écologiques, et qui nous assure n’être qu’un petit locataire sur cette bonne vieille terre dont il parcourt les chemins de traverse en partageant sa pitance et ses vers révoltés et poétiques, à la recherche d’un pays qui n’existe pas encore où les valeurs de partage, de respect des autres, d’amitié et d’amour seraient l’ADN d’une société où tout deviendrait possible.

-         Plus tu es heureux et plus t’accepte les autres, si tu t’aimes un peu alors t’aime les autres… reprend en chœur le public conquis par tant de talent et qui lui aussi, unanimement, est soudain convaincu qu’un pays où ces valeurs sublimes peuvent exister si ils le veulent à la condition d’effacer se MOI qui se cache derrière le masque dont ils se parent pour prétendre être Dieu eux-même.

Pierre Billard, maire de Saint-Pierre-le-Moûtier, affirma tout l’attachement qu’il portait à cette démarche culturelle, affirmant son souhait que se reproduise de telles initiatives afin que l’image de la commune soit aussi rayonnante dans le domaine des arts que dans celui du renouveau affiché depuis 4 an.

Michel Benoit devait conclure que : « Dans un secteur rural comme le notre, preuve était faite s’il le fallait, que nous pouvions associer la culture des terres avec la culture des âmes et que les deux étaient complémentaires et même vitale ! »

Une soirée hors du commun où un public très éclectique s’embarqua l’espace de quelques heures pour un voyage avec l’un des derniers grands artistes de la chanson française et dont les participants se souviendront longtemps.